3/27/2011

La bise en France 😘😘😘


Transcription

Je me suis toujours demandĂ© pourquoi en France on dit " c’est simple comme bonjour " pour exprimer que quelque chose est facile. Simple comme bonjour ? Mais il n’y a rien de plus compliquĂ© que de se dire bonjour en France! Surtout pour un Ă©tranger. Car les Français ne se disent pas juste " Salut ", ou ne se contentent pas de se serrer la main comme les Allemands, ils se font la bise !

Et faire la bise, c’est tout un art. Celui qui ne l’a pas appris dĂšs le plus jeune Ăąge comme les petits Français " Allez, fais une bise Ă  tata GĂ©raldine ! " a souvent l’air maladroit. Un peu raide, l’Ă©tranger se penche en avant, lĂšvres pointues et bras ballants, n’osant pas toucher l’autre, ne sachant pas par quel cĂŽtĂ© commencer, incertain s’il faut poser les lĂšvres ou faire comme si on embrassait l’air…

Ne riez pas, les pauvres Ă©lĂšves allemands en Ă©change scolaire connaissent tous ce terrible moment de gĂȘne quand ils se trouvent face Ă  leur famille d’accueil et que tout le monde n’a qu’une idĂ©e en tĂȘte : leur faire la bise !

Pour se faire la bise, on doit se poser quatre questions :

- Quand ?
- Qui ?
- Comment ?
- Combien ?

Quand ?

Quand on se retrouve pour les loisirs, parfois le matin au travail et toujours quand on arrive chez des amis.
Il est Ă©vident que le temps d'embrassade est proportionnel au nombre d’amis. Si vous dĂ©barquez dans une soirĂ©e oĂč se trouvent dĂ©jĂ  quinze personnes, vous avez le temps de mourir de faim avant de passer au buffet.
Les allemands qui ont l'habitude de faire juste "Hallo !"avec la main, trouvent ça toujours un peu fastidieux.

Qui ?

Il faut prendre en compte le lien familial, amical ou professionnel, l'ùge et le statut de la personne. Par exemple, on ne fait pas la bise à son supérieur hiérarchique, plutÎt on attend que ce soit lui qui vous la propose , mais on s'embrasse abondamment entre collÚgues.
Les hommes, ça dĂ©pend, ils s'embrassent parfois quand ils sont amis ou membres de la mĂȘme famille, mais pas toujours.
Entre les jeunes, on s'embrasse beaucoup et les garçons semblent s'y mettre de plus en plus.

Comment ?

La bise crée une promiscuité immédiate, c'est un reniflement animalier et aussi une bonne base pour draguer.
L'intensité, la durée et la conviction qu'on y met dedans, sont donc variables et il faut se fier à son "feeling".
Si on ne connaßt pas bien la personne, il est conseillé d'agir avec retenue.

Combien ?

Ah !!! nous voilà arrivés au problÚme du nombre : les Parisiens en font deux, les Montpelliérains , trois , à la Turballe on fait quatre, dans le Gard c'est trois et ainsi de suite ...

Quand on ne sait pas d'oĂč vient une personne, on peut facilement vivre un moment de flottement dĂ©stabilisant, car il est trĂšs dĂ©sagrĂ©able de tenter une troisiĂšme bise, quand la personne bisĂ©e , se dĂ©tourne dĂ©jĂ  , ou de s'arrĂȘter aprĂšs deux bises, quand l'autre meurt d'envie de vous en faire quatre.

Mais j'ai remarquĂ© que, mĂȘme les Français ne savent pas avec prĂ©cision combien de bises on fait selon les rĂ©gions.

On me dit qu'Ă  Strasbourg c'est deux, puis trois, puis deux . Un originaire de Nemours affirme qu'ils en font quatre, d'autres me certifient que c'est deux.

Pourquoi ces incertitudes ?

C'est qu'il y a un problĂšme de classes sociales. En France, il faut savoir, il y va toujours de la distinction de classes sociales.
Pour faire court, on pourrait dire que les bourgeois qui sont souvent radins, on le sait, se contentent de deux bises, tandis que les "prolos" ne comptent pas et s'arrĂȘtent rarement avant quatre.

Bref, tout ça rend la vie compliquée aux étrangers qui ne savent jamais trop comment se comporter.
Moi, je trouve que les français devraient éditer une petite carte de France de la bise qui indiquerait, région par région et classe sociale par classe sociale, le nombre de bises qu'on est censé faire lors de ses déplacements en France.
À mon avis ce serait aussi utile aux touristes qu'aux autochtones.


La carte de bises  😘😘😘

Si votre Niveau c'est B1 , vous avez une activité de C.O par ici

Si vous n'avez pas bien compris regardez une fois encore la vidéo , cette fois-ci avec des sous-tires



"Faire la bise" , une question culturelle qu'il faut connaĂźtre !

Fiche pédagogique pour travailler avec cette vidéo en cours de FLE

La bise en France  : C.O Niveau A2 / Fiche et CorrigĂ© / du Blog INSUF.. FLE

4 commentaires:

Pilar a dit…

Ja, ja, ja... Muy bueno...

MÂȘ JosĂ© a dit…

Si, es verdad , hay que hacer un "cursillo" o metes la pata.

Bisous

elena a dit…

genial! pensaba que yo era la Ășnica que no se aclaraba!!! QuĂ© lĂ­o besuqueril :-)

MÂȘ JosĂ© a dit…

Ja,ja ...lĂ­o besuqueril , me encanta la expresiĂłn !. Me la guardo.

Gracias por pasarte por aquĂ­ .

Bisous