24.5.13

Le "Métèque" Georges Moustaki reprend sa "Liberté"



Un vibrant hommage est rendu à Georges Moustaki dans de nombreux pays. Il est vrai qu'avec sa "gueule de métèque", comme il le chantait, l'auteur-compositeur français était un citoyen du monde.

Né en Egypte, de parents grecs, il est arrivé au bout du chemin ce jeudi à Nice. Sur sa route, Georges Moustaki avait d'abord rencontré Edith Piaf, pour qui il avait écrit la célèbre chanson "Milord".

Le chanteur, mort à 79 ans d'une maladie respiratoire, cultivait son charme et sa nonchalance de Méditerranéen. "On me donne une image de paresseux, avait-il déclaré. C'est un paresseux qui a besoin de sa paresse pour être créatif. Si on se laisse aliéner, si on vend son temps, on n'en a plus pour soi". Georges Moustaki aimait autant la bohème parisienne que ses tournées musicales à travers le monde. Il laisse 300 chansons interprétées notamment par Piaf, Montand, Barbara, et retrouve sa "Liberté".

Aucun commentaire: