20.11.14

À propos de la fête des Catherinettes du 25 novembre

Un peu d'histoire

Deux catherinettes, coiffées de chapeaux extravagants, à Paris en 1909

Autrefois, sainte Catherine et saint Nicolas protégeaient chacun les célibataires de leur sexe respectif afin de prévenir tout attouchement personnel.

On appelait "Catherinettes" les jeunes femmes de vingt-cinq ans encore célibataires .

Les catherinettes étaient fêtées le 25 novembre, jour de la fête de sainte Catherine d'Alexandrie, vierge et martyre, patronne des jeunes filles.

Des confréries de jeunes filles vénéraient la sainte et avaient le privilège de s'occuper de sa statue, qu'elles coiffaient lors d'une cérémonie chaque 25 novembre.

Celles qui se mariaient devaient quitter la confrérie et laisser aux autres le soin de « coiffer sainte Catherine », expression signifiant pour une femme : "être encore célibataire à vingt-cinq ans (passés)"

La coutume aujourd'hui


 
Cette coutume, à travers laquelle les jeunes filles faisaient des vœux pour un prompt mariage, ne s'est conservée, sous une forme altérée, que dans le milieu des couturières et de la mode où on apporte traditionnellement un soin particulier à la confection du chapeau (« de la coiffe »).

Le jour de la Sainte Catherine, à Paris, les Catherine et Nicolas employés des maisons de couture sont généralement reçus à la mairie et se voient souvent offrir des cadeaux par leur employeur, en plus du chapeau préparé par leurs collègues.

Écoutez "Pourquoi dit-on " Coiffer Sainte Cathérine" 
 
.

 Regardez


Ouvrez les liens pour en savoir plus sur cette tradition

Source informations : Wikipédia

Aucun commentaire: