12.08.2014

Activité de C.E avec " La chanson des Restos (1986 ) "




Une chanson solidaire : "La chanson des Restos" (1966)

À propos de cette chanson :

C'est le 26 septembre 1985 que Coluche lance l'idée des Restos du Cœur sur Europe 1 :

"J'ai une petite idée comme ça. Si des fois y'a des marques qui m'entendent, y a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite qu'on pourrait commencer par faire à Paris… nous on est prêts à aider une entreprise comme ça qui ferait un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour… "

Jean-Jacques Goldman raconte :

"L’histoire a commencé un jour avec l’arrivée de Coluche dans ma loge : Salut, il nous faudrait une chanson pour les Restos du Cœur, un truc qui cartonne, toi tu sais faire. Quand ? La semaine prochaine. Tout était déjà là : la force de Coluche, la force de l’idée, la séduction des deux, et l’impossible qui se fait. Et tout est encore là. Intact. Sauf lui."

Goldman compose La Chanson des Restos. Elle est interprétée par plusieurs personnalités et sort en 45 tours au profit de l'association.

C’est ainsi qu'avec les interprètes de la chanson des Restos, Coluche forme la première bande d’Enfoirés.


Paroles

Moi, je file un rancard
A ceux qui n'ont plus rien
Sans idéologie, discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l'hiver
A manger et à boire

A tous les recalés de l'âge et du chômage
Les privés du gâteau, les exclus du partage
Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste
Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi, je pense à moi

Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœoeur

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid

Autrefois on gardait toujours une place à table
Une soupe, une chaise, un coin sans l'étable
Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J'ai pas mauvaise conscience
Ça m'empêche pas d' dormir
Mais pour tout dire
Ça gâche un peu le goût d'mes plaisirs

C'est pas vraiment de ma faute
Si y'en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait
Si on n'y change rien

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi, je pense à moi

Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœeur

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid

J'ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y
Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi, je pense à moi

Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du coeœur

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid... 


Activité de C.E proposée par Carmen Vera ( Merci ! )

Vous devez mettre en ordre la chanson en cliquant sur les morceaux proposés

Retrouvez cette activité par ici

http://platea.pntic.mec.es/~cvera/hotpot/exos/index.htm

Pour aller un peu plus loin ...

Les Enfoirés , les Restos du Coeur et Coluche

2 commentaires:

Nathalie Porte a dit…

Merci beaucoup ! Une petite précision : la chanson est de 1986 ! ;)

Mª José a dit…


Merci , Nathalie ... je vais corriger . Belle soirée :)