27.1.11

Journée scolaire de la non-violence et de la paix

Logo DENIP par le peintre Eulogio Díaz del Corral


La Journée scolaire de la non-violence et de la paix (ou son acronyme DENIP, de Dia Escolar de la No-violència i la Pau, en catalan- baléare) , activité éducative non gouvernamentale fondée par le poète et pacifiste majorquin Llorenç Vidal Vidal en Espagne en 1964 est pratiquée le 30 janvier de chaque année, anniversaire de la mort du Mahatma Gandhi, et commémorée dans des écoles du monde entier.

Le message fondamental est formulé comme suit:

"L'Amour universel, la Non-violence et la Paix. L'Amour universel est supérieur à l'égoïsme; la Non-violence est supérieure à la violence, et la Paix est supérieure à la guerre".

La Journée scolaire de la non-violence et de la paix est une initiative pionnière, non officielle, indépendante, libre et volontaire de l'éducation à la non-violence et à la paix pratiqué depuis sa création dans des écoles primaires et secondaires et des universités de pays différents et à laquelle sont invités à participer les centres éducatifs, les enseignants et les étudiants de différentes idéologies qui respectent les droits de l'homme

 
Écoutez la chanson de Boris Vian "Le désserteur"

"Le Déserteur" de Boris Vian par Cali et Jean-Louis Aubert

Merci à Juan France qui a ajouté les sous-titres


Paroles

Monsieur le président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps

Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour aller à la guerre
Avant mercredi soir

Monsieur le président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens

C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants

Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers

Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé

Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:

"Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir"

S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le président

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

Informations à propos de cette chanson par ici

Source infos

http://fr.wikipedia.org/

5 commentaires:

Abel Carballiño a dit…

Había olvidado este aniversario. Siempre es necesario recordar que la paz nunca se conseguirá por la violencia aunque parezca contradictorio. Hay que desterrar el Si quieres paz prepara la guerra: se dijo hace 2000 años y mira el resultado...
Un abrazo

Pilar Abel a dit…

Qué bonita y precisa canción para este día, para est tema. Me encanta.
Un beso. Plar

Mª José a dit…

Gracias por tu comentario tan acertado Abel y a tí Pilar que te voy a decir de la maravillosa canción de Boris Vian . ¿Sabes que el final en principio no era así ?.

Que lujo teneros a los dos comentándo en mi blog . Un saludo cordial Abel y para tí Pilar un besazo .

nacho a dit…

Hola Mªjose soy nacho el BLogmaniaco nº23 me ha encantado tu blog por eso mereces tener un seguidor mas, espero que si entras en mi blog te guste tambien.
Un saludo.

Mª José a dit…

Hola,Nacho

Gracias por venir y quedarte por aquí . Los Blogmaníacos me encantan y aprendo un montón de cosas con vostr@s.

Un abrazo