18.8.11

On découvre Jali et sa chanson "Española"



À propos de Jali

Encore jeune, Jali n’a que vingt-deux ans mais porte déjà en lui les espoirs de la nouvelle scène folk francophone. Rwandais élevé en Belgique, il s’est composé un répertoire nourri de ce double héritage. Dans sa voix et dans ses compositions, on entend les allers-retours entre deux continents, les racines plantées au loin, le respect et la tendresse pour la différence et la vérité de chacun.

Jali est un auteur folk qui braque les yeux sur le temps présent, un auteur de chanson française qui enchante les sentiments intimes, un soulman qui sait ensorceler les mots et les faire décoller du quotidien. Il écrit, compose et interprète des chansons qui tiennent au cœur et à la mémoire, des chansons taillées pour durer, pour nous accompagner longtemps, pour s’installer dans nos vies.
Infos : http://www.evous.fr/

Paroles "Española"

Petit et en retard, monsieur je suis né comme ça,
J'ai cru au faux départ, mais les autres couraient plus vite que moi
Semé dès la naissance, j'ai voulu crier au scandale
Inégalité de chances, moi qui courais en sandale

Décidé à ruser j'ai changé de trajectoire,
J'enjambais l'océan par le détroit de Gibraltar,
Fait gaffe en traversant j'ai croisé pas mal de renards,
Echoués sur les plages ou bien perdus dans le brouillard

Refrain:


Si j'avais un bateau
Je partirais en solitaire et sans escale
Si j'avais un bateau
Je laisserais ma boussole à terre pour suivre mon étoile
Et capitaine d'un bateau, je trouve que ça me va,
De prendre les voiles comme un oiseau, je l'appellerais l' Española
Hé hééé je l'appellerais l' Española
Hé hé hééééé... Hé

Petit le soir, je rêvais d'aventure
J'attendais qu'il fasse noir pour sortir et faire le mur,
Les autres à s'y m'éprendre ont cru que je fuyais la maison
Sans jamais ne vouloir comprendre que je courais vers l'horizon

Mon père sur le qui vive me rattrapait au coin de la rue
Où vivait cet homme qui ivre de sa vie était déçu
J'échangerais ma vie à moi, confortable et sans lacune
Contre un bateau gonflable ou une barque de fortune

Refrain:


Si j'avais un bateau
Je partirais en solitaire et sans escale
Si j'avais un bateau
Je laisserais ma boussole à terre pour suivre mon étoile
Capitaine d'un bateau, je trouve que ça me va,
De prendre les voiles comme un oiseau, je l'appellerais l' Española
Hé hééé je l'appellerais l' Española
Hé hé hééé

J'ai tenté la fuite par les chemins de traversé,
Resté bloqué au payage parce qu'il me manquait quelques pièces
J'me suis fabriqué des ailes pour voler sous les radars,
Mais ma technique était cramée par un grecque nommé Icare

Après mille réflexions, tout ce qui me reste à faire,
C'est m'habituer aux poissons et puis prendre la mer
Avec un peu de chance, j'arriverais à bon port
Avant que mon bateau prenne l'eau et qu'une vague ne l'emporte,

Refrain:


Si j'avais un bateau
Je partirais en solitaire et sans escale
Si j'avais un bateau
Je laisserais ma boussole à terre pour suivre mon étoile
Appelez moi Capitaine Jali, je trouve que ça me va,
De prendre les voiles comme un oiseau, je l'appellerais l' Española
Hé hééé je l'appellerais l' Española
Hé hé hééééé... Hé

Visitez : https://www.facebook.com/Jaliofficiel

4 commentaires:

Pilar Abel a dit…

Un post muy interesante. No lo conocía.

Mª José a dit…

Yo tampoco , últimamente ando buscándo cantantes actuales ...

Gracias por venir

Besitos

Mª Angeles Prieto a dit…

Me lo quedo. J'aime le rythme, les paroles et même la grammaire.

Merci

Como quedarme me quedo con todo el blog, claro.

Mª José a dit…

Pues haces muy bien ! A mí también me gustó mucho la canción de este chico . Gracias por venir y coge lo que quieras que es para eso .

Merci à toi